L’HOMÉOPATHIE | On the Move…

logo-homehomathie-on-the-moveNotre but est de mettre à la disposition des médecins homéopathes et des étudiants une information sur les recherches cliniques faites par le Groupe d’Etude d’Homéopathie Uniciste (GEHU), de manière à faire circuler librement la réflexion dans le monde homéopathique.

• En plus d’offrir l’accès aux travaux de recherche du groupe, le site propose également :

– des bibliographies,
– des travaux particuliers d’un auteur,
– des articles jugés particulièrement intéressants,
– des débats autour de points de doctrine ou de philosophie homéopathique.

• Enfin, notre souhait est de créer des liens avec d’autres groupes de recherche en France ou à l’étranger.

• Le GEHU est un groupe de recherche. Ce n’est ni une école, ni une tribune, ni un organisme de défense de l’homéopathie. C’est un lieu de travail ouvert à ceux qui désirent participer à la recherche en homéopathie uniciste.

Comment y adhérer ?

En se faisant parrainer par un de ses membres et en prenant l’engagement de participer activement au travail du groupe.

Une cotisation annuelle de 50 € est demandée tant pour la participation aux réunions que pour l’accès au site. Il s’agit d’un soutien et d’une participation aux frais de fonctionnement du groupe : montage et entretien du site, organisation des réunions de travail, location de local etc. Un droit d’entrée (pour les praticiens uniquement) permet également d’éviter l’ouverture au public des travaux publiés sur le site.

Inscrivez-vous à HOMEO-GEHU maintenant !

Comment s’organise le travail ?

Le GEHU se réunit trois ou quatre fois par an, pour des séminaires de trois jours à Paris ou, plus souvent, en province.

Composition du bureau, pour l’année 2017 :

Président : Philippe Servais
Secrétaire Général : Didier Lustig
Trésorier : Francis Heyman
Directrice de publication : Armelle L’Hénoret-Servais

Nous demandons expressément aux membres de respecter la confidentialité des écrits qui, ne l’oublions pas, concernent des descriptions cliniques de nos patients. Nous sommes donc tenus au secret médical et aucune divulgation sauvage n’est autorisée.